Encore une fois les retraités vont se retrouver fortement pénalisés en 2019 par le prélèvement à la source. Ce sera la double peine !!! 

Explications

  • 1 – Les pensions de 2018 ont été amputées de la CSG (-1,7%) et sont donc moins élevées que les pensions de 2017.
  • 2 – Le calcul du montant des impôts 2019 est basé sur les pensions  perçues en 2017.  En mai 2019 nous allons  déclarer les pensions 2018. Vu que les pensions ont diminué en 2018, l’impôt 2019 devra être inférieur à l’impôt 2018 qui est lui basé sur les pensions de 2017
  • 3 – Le taux de prélèvement à la source a été calculé en 2018 sur les pensions de 2017 supérieures à celles de 2018. Or ce taux restera fixe pendant un an et ne permettra pas de correction en fin d’année
  • 4- le barème  des impôts 2019 a été revalorisé de la valeur de l’inflation 2018 soit : 1,6%
  • 5 –Donc l’impôt payé en 2019 tous les mois, à cause du prélèvement à la source, sera surévalué de : 1,7+1,6-0,3= 3%

Question :

Ce trop perçu d’impôt de 2019 sera-t-il reversé ? Si oui quand ?

Conclusion :

Après la hausse de la CSG pour les retraités en 2018, la non revalorisation des pensions en 2018, la petite revalorisation des pensions en 2019 (+0,3%), le prélèvement à la source en 2019 va encore fortement les pénaliser. L’année 2019 sera encore une année noire pour les retraités, Leur impôt sera surévalué de : 3%

Le diable se cache dans les détails. Si les pensions ne sont pas revalorisées de la valeur de l’inflation et si le barème de l’impôt est revalorisé de cette valeur, chaque année les retraités paieront un impôt supplémentaire égal à la valeur de l’inflation moins la valeur de la revalorisation de leur pension.

En 2020 :    Prévision d’inflation 2019 : 1,7%

                   Revalorisation prévue de la pension : 0,3%

                   Revalorisation du barème des impôts 2020 : 1,7%

Impôt  surévalué pour les retraités : 1,7% – 03% = 1,4%

     

Impôts et prélèvement à la source …

 Les retraités de la Poste et d’Orange de la Gironde constatent  après la réception de leurs revenus imposables de l’année 2018, que le prélèvement à la source en 2019, sera supérieur aux impôts de l’année 2019, basé sur les revenus de 2018 impactés par l’augmentation de la CSG.

Ils demandent  alors le remboursement de cette différence avant la fin de l’année 2019.

Adresse à pour l’envoi de ce message :

   Mission Grand Débat

   244 Bl Saint Germain

   75011 Paris