Ricard

Nous sommes reçus par Philippe Ragot, dynamique et efficace régisseur régional de l’entreprise Ricard.

Paul Ricard a testé sur ses amis les essais successifs de son apéritif anisé ; la formule trouvée en 1932 reste inchangée jusqu’à nos jours.

Les ingrédients :
                * badiane ou anis étoilé, récolté en Chine et au Vietnam sur des arbres de 7 à 10 mètres de haut.
                *rhizomes de réglisse en provenance de Turquie, Syrie et Irak.
                *plantes de Provence dont le fenouil.
                *alcool de betterave titré à 96°.
                *200kg de sucre pour 20 000 litres (1 cuve).
                *12kg de caramel pour 20 000 litres.
Les produits sont travaillés dans la région de Béziers.
Des échantillons de tous ces ingrédients sont systématiquement contrôlés par un laboratoire spécialisé de Marseille et ne peuvent être utilisés qu’après son accord qualité.
Chaque site fabrique le Ricard selon un processus très précis aussi bien sur l’ordre de mélange des ingrédients, que les temps de pose ou les dosages.

Sur les matières premières puis tout au long du processus de fabrication, 50 contrôles sont pratiqués.

La société Ricard a compté jusqu’à 8 usines en France, optimisant ainsi les coûts de livraison.
Aujourd’hui, 3 sites de fabrication sont actifs : Marseille, Lille et Bordeaux.

50 millions de litres de Ricard sont produits et vendus par an dont 20 millions sur le site de Bordeaux.
A titre de comparaison, le Pastis 51 produit 9 millions de litres par an.

Les bouteilles sont en provenance de verriers français (St Gobain…) et italiens.
La forme de la bouteille a été modifiée récemment, sa base est désormais carrée, afin de se démarquer de la concurrence et des copies.

Sur le site de Bordeaux, travaillent environ 150 employés dont 50 commerciaux, 50 employés permanents, des saisonniers (150 à 180 jours de travail/an), 7% de travailleurs handicapés (environ 200 jours de travail/an).
Tous les postes sont en journée normale, de 7h15 à 16h15 (se rappeler le quart pour Ricard).
Le site comprend 3 lignes de production ; la plus moderne produit 20 000 bouteilles à l’heure.
Les bouteilles sont rincées avec du Ricard, la chaine d’embouteillage entièrement automatisée est aussi soumise à de multiples contrôles : niveau de remplissage de la bouteille, qualité d’étiquetage, poids du carton…. De plus un contrôle qualité est pratiqué toutes les heures.

Une équipe spécialisée teste le goût final dans un laboratoire climatisé à 20°.

La société Ricard est aujourd’hui propriétaire ou distributeur de 26 marques.
Les sociétés Pernod (créée en 1926) et Ricard (en 1932) se sont développées parallèlement sur le même créneaux et ont décidé de se « marier » en 1970.
Lillet, apéritif régional créé par la famille bordelaise du même nom, rachetée en 1985 par la famille Borie qui l’a considérablement développée puis cédée à la société Ricard en 2000. Sa production est aujourd’hui de 3 millions et demi de litres par an.
La vodka Absolut a une production de 100 millions de litres par an.
 Whisky irlandais, champagne…sont aussi distribués par la marque.
Cette grande diversité permet d’équilibrer les ventes au niveau mondial.
En effet, les goûts diffèrent beaucoup d’un pays à l’autre et encore plus d’un continent à l’autre.

Petit rappel pour terminer, 80% de taxes sont appliquées sur les alcools de 40° et plus….

Photos et organisation Alain Caminade.

Récit Annie Charlier.